La première version du chasseur-bombardier Su-25 a décollé pour la première fois en 1975. Taillé pour les missions CAS (Close Air Support) -combat AIR-SOL à proximité du champs de bataille-, son arsenal s'étend des gunpods aux missiles en passant par les bombes et les roquettes. Il s'est fait connaître en même temps que le Mi-24 Hind, lorsque les soviétiques ont envahi l'Afghanistan. L'appareil s'est ensuite exporté dans presque tous les pays de l'ex-URSS, mais aussi en Afrique, au Moyen-Orient et en Corée du Nord.

Une version modernisée truffée d'électronique et équipée du système de visée Shkval, nommée Su-25T (ou encore Su-39), a fait son apparition en 1984. Nous n'en parlerons pas sur cette page puisque cet appareil dispose de sa propre page dans le présent wiki.


Les habitués du Su-25T sont souvent surpris en découvrant le cockpit spartiate du Su-25 “A”. Le HUD se borne à afficher le réticule de visée, et l'écran du Shkval brille par son absence.

En combat, il vous faudra distinguer vos cibles à l'oeil nu. Il sera donc plus compliqué de différencier les unités amies des unités ennemies.

Vous pourrez verrouiller vos objectifs au laser à l'aide du réticule mobile de l'ASP-17 (voir plus bas).

Côté navigation, vous n'aurez pas d'autre choix que de voler “aux instruments”. Repérez donc dès maintenant les instruments qui indiquent l'altitude et la vitesse de l'appareil.

Certains instruments se retrouvent sur le Su-25T : l'indicateur d'angle d'attaque (AoA) et son G-meter, l'indicateur de menaces (RWR), le HSI, et les deux panneaux du systèmes d'armement.


Aide à la navigation (HSI)

Le HSI (Horizontal Situation Indicator) permet de naviguer d'un waypoint à un autre. Sur l'image, le cadran de droite indique comment rejoindre le waypoint sélectionné. Le cadran de gauche indique la distance qui sépare l'appareil du waypoint sélectionné. Vecteur = 28° ; waypoint = 80°

Pour rejoindre un waypoint de la manière la plus directe, il suffit de s

uivre la direction indiquée par la flèche ornée d'un cercle blanc. Sur l'image ci-contre, le waypoint est donc indiqué à droite de l'appareil, au cap 80.

La flèche “épaisse” représente la trajectoire recommandée ou vecteur. Quand le pilote suit son plan de vol, la flèche épaisse et la flèche fine se superposent. L'image ci-contre indique que le pilote a quitté son plan de vol. Le vecteur est très utile pendant un atterrissage : il permet de contrôler l'alignement de l'appareil avec la piste.

Note : lorsque le Su-25 survole un waypoint, le waypoint suivant est automatiquement sélectionné.


Choix du cap

La touche 1 (au-dessus de la touche A) permet de cycler entres les mods de navigation dans cet ordre : ROUTE, RTB, LANDING, NO TASK. Ce dernier mode ne sert à rien.

Le panneau ci-contre indique le waypoint sélectionné. Il peut s'agir d'un waypoint préenregistré ou d'un aéroport.

Mode ROUTE :

Seuls les 3 premiers waypoints peuvent s'afficher (3 leds du bas). On passe de l'un à l'autre avec CtrlG + ².

Modes RETURN et LANDING :

Des 3 diodes du haut, la première indique l'aéroport de départ, la seconde l'aéroport d'arrivée, la troisième tous les autres. Lorsque la diode RTB est allumée, c'est que le mode RETURN est sélectionné.

L'image ci-contre indique qu'on est en mode RETURN et que le HSI indique le chemin de l'aéroport d'arrivée, qui se trouve être aussi celui de départ.


Angle d'attaque

“Pourquoi je me casse la gueule en plein virage ?”

Le décrochage est une perte de portance : la pression de l'air autour des ailes est trop faible pour supporter le poids de l'avion. Vous voliez, mais vous ne volez plus. Il y a bien de l'air autour de vous mais vous ne l'utilisez plus comme il faut. Il y a deux facteurs importants à prendre en compte pour éviter le décrochage :

  • Vitesse : une vitesse trop faible réduit la pression de l'air autour des ailes. Il faut donc maintenir une vitesse suffisante.
  • Angle d'attaque : votre engin file “pleine balle”, vous tournez et votre avion se met à trembler. Vous décrochez en plein virage. Que s'est-il passé ? Vous avez probablement dépassé l'angle d'attaque (AoA) toléré par votre aéronef. Le Frogfoot est équipé d'un indicateur d'AoA (à gauche, sur l'image). Si l'aiguille atteint la zone rouge, votre engin dépasse son AoA critique et est sur le point de décrocher. Dans ce cas, une seule chose à faire : déserrez votre virage ! Si vous tournez en conservant un oeil sur l'AoA, vous saurez négocier vos virages sans décrocher.


L'ASP-17 (réticule de visée)

En fait de HUD, il n'y a qu'un appareil nommé ASP-17 dédié à l'armement, constitué de 3 diodes et d'un réticule de visée.

Le réticule est constitué d'un viseur en forme de croix, d'un quart de cercle donnant des indications sur la portée, et d'un minuscule triangle qui indique le degré de roulis de l'appareil. Ce triangle doit pointer vers le haut (0°) lors d'un bombardement.

Les diodes indiquent :

L'activité du laser (diode verte = laser allumé). Lorsque le laser entre en cycle de refroidissement automatique, cette diode clignote, et le laser est temporairement inutilisable. En cas d'urgence, vous pouvez interrompre le cycle de refroidissement (5 fois ShiftR+O).

Le “disengage” (diode rouge = il faut abandonner votre passe).

Le “LA” (launch authorized, tir autorisé). Attention : pour les armes non guidées, cette indication ne garantit pas le succès de la frappe.


Le Weapon Status Panel

Ce panneau permet de visualiser l'état des emports d'armes, et de savoir quel type d'arme est sélectionné.

Témoins verts : quand le témoin est allumé, une arme est montée sur l'emport.

Témoins ambres : les témoins allumés indiquent les emports sélectionnés.

Le type d'arme sélectionné est affiché en haut à droite du panneau, en cyrillique :

B = bombes

YP =missiles

HPC = roquettes

BMY = canon

Tout en bas, de gauche à drotie, on a une idée du nombre d'obus restants dans les gunpods extérieurs, dans les gunpods intérieurs, et dans le canon :

K = plein

3/4 = aux trois-quarts plein

1/2 = à moitié plein

1/4 = au quart-plein

H3 = ça va trancher, chérie

/= vide


Le Weapon System Control Panel (WSCP)

Ce panneau permet de paramétrer le fonctionnement des gunpods et du largage des bombes. Il peut être utilisé avec seulement deux touches :

CtrlG + Espace pour le switch de gauche,

V pour le switch de droite.

Il est décrit dans les sections qui suivent, en fonction de l'arme sélectionnée.


Les bombes

Sélectionnez un type de bombes (D).

Il faut maintenant configurer la salve de bombes, c'est à dire la quantité de bombes à lancer simultanément. Ca se passe sur le knob de droite du WSCP (touche V) :

no 1 = bombes lâchées une par une (uniquement sur les emports “internes”, pour ne pas déséquilibrer l'avion),

no 2 = salve de 2 bombes,

no 4 = salve de 4 bombes,

BCE = Yolostrat ! On lâche tout en même temps !

Il faut ensuite régler le mode de tir, à l'aide du knob de gauche (Ctrl + Espace) :

Salve = seule une salve sera lâchée,

0.x = une salve sera lâchée toutes les 0.x secondes (parfait pour une colonne ennemie ou une piste). Ce mode implique de rester appuyé sur le bouton de tir jusqu'à la fin du bombardement.

MER-KGMU = mode dédié aux “dispensers” de bombes KMGU et MER.


Bombardement HIGH-DRAG (piqué de 40°, bombes non guidées)

Valable pour les bombes de type RBK/KMKGU-2/BetAB.

1. Identifier la cible visuellement

2. Passage en mode AIR-SOL (7).

Configurer votre weapon statut panel: Si vous êtes sur des conteneurs KMGU/MER mettez vous en BCE/?????????-???

NOTE: Il est conseillé de suivre ces paramètres afin de réussir ce type de passe en piqué .

-Monter à 3000 mètre avant la manoeuvre pour vous laisser le temps de vous aligner, de repérer la position de votre cible. -Avoir un angle d'approche de 40 degrés -Etre à une vitesse de 675 km/h -Avoir ses flaps en position de manoeuvre et ses aérofreins sortis

3. Allumer le laser (ShiftD + O).

4. Placer la cible sur le réticule.

5. Maintenir la gachette de tir enfoncé jusqu'au largage automatique des bombes

6. Eteindre le laser (ShiftD + O).


Bombardement LOW-DRAG (léger piqué)

Valable pour les bombes de type FAB.

1. Identifier la cible visuellement

2. Passage en mode AIR-SOL (7). Configurer votre weapon statut panel

NOTE: Cette fois ci votre trajectoire sera en palier (à l'horizontale). Voler entre 500 et 600km/h est recommendé.

3. Allumer le laser (ShiftD + O).

4. Placer la cible sur le réticule

5. Maintenir la gachette de tir enfoncé jusqu'au largage automatique des bombes

6. Eteindre le laser (ShiftD + O).


Les missiles AIR-SOL

1. Activer le mode AIR-SOL (7).

2. Identifier la cible au sol.

3. Allumer le laser (ShiftD + O).

4. Déplacer le réticule sur la cible (, / . ;).

5. Verrouiller la cible (Entrée).

6. Ajuster la visée si besoin (, / . ;).

7. Attendre le “LA” (diode orange), puis tirer.

8. Eteindre le laser (ShiftD + O).


Les missiles AIR-AIR

1. Activer le mode AIR-AIR (6).

2. Placer l'appareil ennemi au centre du HUD afin de capter son émission infrarouge. Notez que plus un appareil émet de chaleur, plus il sera facile de détecter sa signature IR. C'est pourquoi il est moins facile d'abattre un hélicoptère au missile IR.

3. Lorsque la signature IR est détectée, un son retentit et la diode “LA” clignote. Maintenez la cible en joue.

4. Si vous établissez un contact visuel, c'est que vous êtes à portée (2 km) : tirez le missile.


Canon et gunpods

Le canon “standard” du Su-25 est un peu moins puissant que celui de l'A-10, mais il découpe lui aussi très bien les chars. Hélas, son magasin ne contient que 250 obus. C'est là qu'interviennent les gunpods. Un gunpod ressemble à un missile évidé contenant 2 canons orientables verticalement. Le Su-25 peut embarquer 4 gunpods, ce qui fait un total de 8 canons additionnels.

Passez en mode “canon” (touche C par défaut), puis faites varier le “ripple quantity” (touche V).

no 1 = uniquement le canon “standard” de l'avion, no 2 = deux gunpods (un de chaque côté de l'avion), no 4 = quatre gunpods, BCE = l'ensemble des canons (standard + gunpods) en mode “boresight”.

Cette dernière option place les gunpods à l'horizontale afin qu'ils tirent dans le même direction que le canon “standard”. C'est ce qu'on appelle le boresight.

Il est possible d'orienter les gunpods de haut en bas, en passant en mode “Prog” (touche Ctrl + Espace). Par défaut, tous les gunpods sont alors sélectionnés (no 4). Pour incliner les gunpods, il faut mapper les fonctions Sensors > Target Size / Gunpod elevation decrease et increase dans les options du jeu. Vous verrez alors le réticule suivre la direction des gunpods.

Notez qu'une loupiotte s'allume à gauche du panneau lorsque les gunpods quittent la position “boresight”.

En mode canon, vous pouvez tirer quand bon vous semble, mais il est conseillé d'attendre de voir le “LA” apparaître sur le HUD, car cela indique que les canons sont à une portée de tir efficace.


Obus et roquettes

1. Activer le mode AIR-SOL (7).

2. Identifier la cible visuellement.

3. Selectionner le mode canon (C) ou les roquettes (D, jusqu'à voir s'afficher “HPC”).

4. Si besoin, configurer le WSCP.

5. Allumer le laser (ShiftD + O), qui sert ici à évaluer la distance de la cible.

6. Placer la cible sur le réticule.

7. Tirer.

8. Eteindre le laser (ShiftD + O).